La pêche

Le Tchad est l’un des pays sahéliens qui dispose d’importants cours d’eau permanents : les fleuves Chari (1 200 Km) et Logone (1 000 Km), ainsi que de nombreux lacs dont le plus important est le Lac Tchad. La pêche contribue à la survie des gens des fleuves et des lacs en leur apportant un complément alimentaire et des revenus monétaires.

Les activités de pêche dans le lac Tchad ont connu d’importantes mutations dans le temps et dans l’espace durant les cinquante dernières années. D’une part, l’évolution du matériel disponible, le changement de l’hydrologie lacustre et des conditions de milieu, l’importance accrue de la monnaie dans les échanges ainsi que le développement du marché au Nigeria pour le poisson fumé ont contribué à transformer les mentalités et le comportement des pêcheurs. D’autre part, la croissance démographique et le chômage urbain ont créé un réservoir de main d’œuvre à la recherche de gains immédiats. La dynamique actuelle de la pêche dans le Lac résulte de cette histoire récente. Mais au delà de tous ces aléas, la pêche contribue énormément dans l’économie nationale et demeure une activité principale pour les riverains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *